Les polluants chantent sous la pluie

Un post inspiré par la météo, en tous cas du coté d’une bonne moitié Est de la France.

Nous le savons, les villes sont non seulement lieu mais aussi source de pollution – matériaux, transports, entretien, produits vaporisés, appliqués etc. Pas forcément surprenant donc qu’en cas d’averse assez conséquente on retrouve tout un tas de polluants additionnels dans le réseau, selon qu’ils aient été lavés des surfaces, mis en solution dans les gouttes ou autre.

En Californie, par exemple, l’organe chargé du suivi de la pollution par pesticides a réalisé d’intéressants constats entre les saisons sèches et humides très marquées à certains endroits: les échantillons de saison humide contiennent beaucoup plus de pesticides (en variété et quantité) que ceux de la saison sèche. De surcroît, si la hyalelle locale (un petit amphipode ressemblant aux gammares) tenait très bien dans les tests sur les eaux de la-dite saison, elles périssaient toutes dans les échantillons de la saison humide dans les expériences réalisées. Idem avec les sédiments, montrant à quel point un épisode pluvieux peut donc participer à la pollution dans l’eau plus généralement.

Chez nous aussi, nous avons des gens qui étudient cela très bien. Prenez le LEESU par exemple, qui dispose de sites de surveillance particuliers dans Paris qui permettent de suivre les eaux issues des trop-pleins après précipitations et donc de suivre la contribution de ces épisodes pluvieux à ce que l’on peut au final retrouver dans nos peu ragoutants égouts. Nec plus ultra, ils peuvent même suivre plus précisément ce qui se passe au niveau des toits, de cours privatives ou au niveau de la rue.  Au final, le constat est identique: matières en suspension, hydrocarbures divers et variés, métaux, pesticides des balcons fleuris sont lessivés et ruissellent jusqu’à la chaussée, affichant des quantités de polluants sensiblement supérieures à celles mesurables dans le même temps dans la Seine toute proche…qu’ils pourront néanmoins contribuer à charger un peu plus, notamment au niveau des sédiments.

Sur ce, nous vous souhaitons un excellent weekend: la neige devrait a priori poser moins de problèmes (sauf quand elle fond?).