Bonjour, Monde!

Nous nous permettons d’emprunter ce préambule par lequel passent tous ceux qui font leurs premiers pas en programmation afin d’inaugurer ce blog.

Comme vous ne manquerez pas de le voir, ce dernier est consacré aux défis qui caractérisent les pollutions modernes. Les mots d’ordre sont complexité (de la situation), complexité (de son évaluation) et…complexité (de sa remédiation). La situation, au niveau microscopique, ressemble d’ailleurs un peu à cette photo – même si nous sommes persuadés qu’on y verrait encore plus de couleurs:

pollution de l'eau

Mais des outils et approches de plus en plus pertinents sont en train de poindre, souvent à la croisée de domaines qui se regardaient jusqu’alors en chiens de faïence. Ce que ne feront bien entendu pas les lecteurs de ce blog qui auront compris qu’une partie de la solution est de ne pas rester, tel ce pauvre hère, seul sur sa fidèle mais surannée barque…et qui ainsi n’hésiteront pas à, métaphoriquement, sauter à l’eau (je vous rassure, ici elle est vraiment propre. Nous avons de très bons traiteurs!) – c’est à dire, plus littéralement, dans la discussion.

Au plaisir de vous lire, en espérant que vous en aurez autant à nous lire!